Cotation Belgapom

Cotation Belgapom 13/10/2017: Bintje, Challenger, Fontane (PDF)

Après la régionalisation du département agriculture le Ministère fédéral belge a terminé la cotation belge de pommes de terre en février 2001. Belgapom s'est engagé à publier une propre cotation Belgapom à partir de la saison 2001 – 2002.

Une Commission composée de 8 personnes, dont 4 actives dans le commerce et 4 dans la transformation de pommes de terre, fixe chaque semaine la cotation Belgapom, qui est représentative du plus grand volume de pommes de terre tout venant, commercialisées sur le marché physique, à destination de l’industrie de transformation.

Cette cotation fait partie du panier de cotations européennes afin de définir le ‘cash settlement price’ du marché à terme à Frankfort (Eurex).

A partir de 2011, une cotation Belgapom est déterminée chaque vendredi matin avec la définition suivante:
"La cotation Belgapom est le prix le plus fréquent constaté le jour précédent pour Bintje destiné à la transformation en produits de pommes de terre surgelés , tout-venant 35 mm+, fritable, départ producteur, en vrac sur camion, pour livraison/enlèvement immédiat."

De plus, la Commission reflète une ambiance de marché sur la base des définitions suivantes:

  • Peu animé: l’offre est supérieure à la demande
  • Calme: l’offre est supérieure ou égale à la demande
  • Stable: l’offre est égale à la demande, équilibre
  • Soutenu: l’offre est inférieure ou égale à la demande
  • Ferme: l’offre est inférieure à la demande

La cotation est présentée en Euros, respectivement 6 % TVA inclue et exclue, et ceci par unité de 1.000 kg ou 1 tonne.

A partir de la saison 2011 - 2012 une observation du prix le plus constaté sur le marché libre pour d'autres variétés sera ajouté à la cotation Belgapom hebdomadaire. Cette constatation concerne les variétés Fontane / Challenger, et suit la même défintion que la cotation Belgapom.

La commission se réserve le droit de ne pas donner de cotation Belgapom dans des cas spécifiques et, dans ce cas, motivera sa décision.

Dans les années passées, la cotation Belgapom s’est profilée comme une source fiable d’informations de marché, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, offrant au secteur une banque de données, reflètant le marché physique belge de la pomme de terre et pouvant être consultée à tout moment.

La culture de la pomme de terre en Belgique et ses saisons

La saison de la culture des pommes de terre de consommation destinées à l’industrie de la frite en Belgique comprend deux périodes:

  • la saison des pommes de terre primeurs (de fin juin à fin août) : la culture de la pomme de terre primeur se situe dans les régions à terre sablonneuse, principalement en Flandre. Elle propose un assortiment de variétés primeurs avec une période de croissance courte qui peuvent être utilisées pour la production de frites. L’arrachage se fait en général avant maturité, ces variétés n'étant pas destinées à une conservation de longue durée.
  • la saison des pommes de terre de conservation (de septembre à juin de l’année suivante): tel que l’indique le nom, il s’agit de pommes de terre qui peuvent être conservées pendant un saison entière moyennant un entreposage professionnel.

En ce qui concerne les variétés intermédiaires et tardives destinées à la production des frites, la ‘Bintje’ reste la principale variété. Sa saveur, sa texture, sa couleur et sa longueur caractérisent la frite belge.

Tant le marché libre que le marché sous contrat proposent bon nombre d’autres variétés dont la ‘Fontane’ et la ‘Challenger’ sont les principales. D’autres variétés sont uniquement cultivées et conservées sous contrat.

Les contrats et le marché libre

Les contrats de culture (par lesquels la récolte d’une ou de plusieurs parcelles de pommes de terre sont vendues à un acheteur avant le début de la saison) ainsi que le marché libre permettent les transactions entre cultivateurs, négociants et transformateurs pendant les saisons des pommes de terre primeur et de conservation. Le marché libre prévoit des transactions à livraison immédiate (dans les 10 jours) ou retardée (des mois plus tard).

Pour son bon fonctionnement, tout marché nécessite de la transparence. Il existe à cet effet plusieurs cotations en Europe, qui suivent les évolutions récentes du marché libre à livraison immédiate.

La cotation Belgapom hebdomadaire fait partie de ces cotations. Une commission constituée de négociants et de transformateurs qui effectuent quotidiennement des transactions de vente et d’achat de lots de pommes de terre prend note chaque vendredi matin du prix le plus courant auquel la variété Bintje, qui devance de loin les autres variétés sur le marché belge, s’est vendue la veille de la cotation. La cotation reflète également l’humeur du marché et offre de la sorte aux acheteurs ainsi qu’aux vendeurs un outil permettant de mieux interpréter le marché libre de la Bintje.

Depuis quelques années, la cotation prévoit également une observation des prix les plus courants de deux autres variétés disponibles sur le marché libre : la ‘Fontane’ et la ‘Challenger’.

Pour ainsi dire tous les cultivateurs, négociants et transformateurs sont actifs dans les marchés libre et contractuel.

Tous les opérateurs de la filière de la pomme de terre étant demandeurs de plus de sécurité, la quote-part de la culture contractuelle a fortement augmenté ces dernières années. Les prix du marché libre sont, contrairement à ceux des contrats, très volatiles suite aux circonstances météorologiques, qui déterminent non seulement la croissance et l’arrachage, mais aussi la conservation des pommes de terre. La demande sur le marché européen peut ainsi varier fortement. Ces variations se répercutent bien entendu sur les prix.

Plus le marché libre rétrécit, plus son évolution sera volatile. Ceci se remarque entre autres dans les graphiques sur plusieurs années des différentes cotations.

Conclusion

Afin de pouvoir se faire une image correcte de l’évolution du prix de la matière première pour l’industrie de la transformation de la pomme de terre en Belgique, il est important de prendre en compte les deux composantes du marché de la pomme de terre: les prix contractuels et les prix du marché libre. Le rapport entre ces deux facteurs peut varier en fonction de l’entreprise.

Pour ces raisons, la cotation Belgapom hebdomadaire des pommes de terre primeurs sur le marché libre (juillet et août) et des pommes de terre de la variété Bintje (de septembre à juin de l’année suivante) montrera également, à partir de 2014, l’évolution mensuelle du prix moyen des contrats pour le négoce et la transformation.

Ceci permet d’avoir une perception plus correcte des facteurs qui influencent le prix des pommes de terre utilisées dans l’industrie de la frite surgelée.

Cotation hebdomadaire

Cotation Belgapom 13/10/2017: Bintje, Challenger, Fontane (PDF)